GRENOBLE 1968

Le Véritable impact économique des Jeux Olympiques de Grenoble

 

Les Grenoblois ont payés leurs jeux olympiques durant 27 ans. Leurs impôts ont été multipliés par 2,4 jusqu’en 1995.

Contrairement aux mensonges habituels, les JO n’ont pas aidé Grenoble à se développer puisqu’elle fut la ville Française de plus de 100 000 habitants s’étant le plus développé dans les années 50 et 60 (les JO ont eu lieu en 1968) et l’endettement a réduit considérablement les commandes publiques par la suite. En effet, 1 million d’entrées payantes furent attendues pour les épreuves sportives des JO de Grenoble, 503 700 furent vendues, dont une grande partie au rabais dès la deuxième semaine, vu le manque d’affluence.

Neyrpic s’installe en 1917, sa formidable expansion dans les 60, la fermeture du Site Bouchailler-Viallet en 1972, puis la revente à des entreprises étrangères et le démantèlement démontrent-ils un apport des JO ?

Caterpillar arrive dans les années 50 grâce à une main d’œuvre abondante (voir paragraphe 1) et bon marché. Les mouvements sociaux des années 70, démontrent-ils un apport positif des JO ?

Merlin-Gerin est créée en 1920. Le nombre d’employés en était de 4250 en 1963, aujourd’hui Scheider qui comprend Schneider, Télémécanique, Merlin Gérin, Square D ne compte plus que 6300 emplois sur Grenoble et quel rapport avec les JO ? Le fort accroissement avec les trente glorieuses puis le fort ralentissement après n’ont rien à voir avec les JO, mais avec la croissance générale et le développement du bâtiment, des nouvelles technologies de l’électricité, et la manne électrique de la houille blanche.

Hewlett Packard de son aveu propre s’est installée là pour profiter de la formation technique et scientifique à la Grenobloise. Quel rapport avec les JO ?

Qui peut croire que l’explosion de la population étudiante (très pourvoyeuse d’emplois) dans les années 50 puis 60 a un rapport avec les JO ? Qui peut croire que la création du CENG en 1958 a un rapport avec les JO de 1968 ?

 

Or nous venons de citer là les fleurons de l’économie Grenobloise. Ils se sont tous développés avant les JO et ont marqué le pas après, faute de crédits de recherche et de commande publique.

 

Le dossier des Verts de Grenoble

 

Plus d'infos sur le site du CAO38

 

Grenoble 1968
Un rapport des Verts sur La face cachée de la candidature de Grenoble 1968
Rapport des Verts sur La face cachée de
Document Adobe Acrobat 1.7 MB

 

Nos Arguments :

 

Cliquez sur les images

(Rigaut :

Maire d'Annecy)